Tag Archives: municipales 2014

Le journal des soutiens pour Houplines

21 mar

Distribué dans toutes les boites aux lettres d’HOUPLINES, voici votre nouveau journal avec des témoignages et messages de soutien (*) pour la liste « La confiance en action », en vue des municipales ce dimanche 23 mars 2014.

Dans cette diffusion, nous n’avons pu publier l’ensemble des nombreux messages de soutien que vous pouvez consulter sur ce Blog. Je remercie les plus de 800 sympathisants qui nous ont accompagnés tout au long de la campagne sur les réseaux sociaux.

Ensemble, engageons l’avenir d’HOUPLINES.

Thierry FONTAINE

(*) Cliquez sur les pages pour agrandir

Tract de soutien Houplines 1Tract de soutien Houplines 2Tract de soutien Houplines 3Tract de soutien Houplines 4

Sur ma liste, Steeve MANIEZ

5 mar
Steeve MANIEZ

Steeve MANIEZ

Chauffeur de bus, marié, père de trois enfants, et ancien joueur de l’Étoile Club d’Houplines, je suis aujourd’hui toujours passionné par le foot mais par l’intermédiaire de mes enfants je me suis rapproché du rugby.

En tant que père, je m’interroge sur la place faite aux adolescents : ils ne trouvent pas de structures pour se rencontrer, pas d’oreilles pour être écoutés et ils peuvent être inquiets pour leur avenir. Je suis pour un lieu de rencontres intergénérationnelles. Au-delà de la parole donnée aux jeunes, je pense que la population devrait être associée aux décisions municipales. Pourquoi pas en créant des comités de quartiers ?

Comme chauffeur de bus je me rends compte que les voies de circulation sont inadaptées.

Pour moi, le plan de circulation doit être revu complètement avec une réflexion particulière sur les stationnements. Le transport des personnes est saturé, les rues ne sont pas adaptées aux gros véhicules. Le transport collectif intra-muros  devrait se faire avec des véhicules adaptés. Il devrait être incitatif, pourquoi ne  pas aller vers la gratuité de navettes comme il en existe par ailleurs ? Mais surtout, l’accès aux camions est impossible. La cohabitation entre les entreprises et la population en centre ville est devenue inconciliable. Si nous voulons voir les entreprises revenir il faut leur proposer une aire dédiée et accessible. Pourquoi pas au niveau de la zone d’activités des Moulins de la Lys.

Communiste de longue date, attaché à ma ville, je m’engage pour le changement. Mais aussi pour une vision partagée de ce que doit devenir notre ville au-delà des échéances électorales. C’est pourquoi, au côté de Nathalie Vanmeris-Ramos, j’ai décidé de me présenter sur la liste « La confiance en action » conduite par Thierry Fontaine.

Préservons l’environnement à Houplines

2 mar
Myriam Cau à Houplines le 28 02 2014 (2)

Dominique Isselé, Sandrine Dewaele, Myriam Cau et Thierry Fontaine

Retour sur la venue de Myriam CAU, vice présidente du Conseil Régional Nord Pas-de-Calais, vendredi 28 février à HOUPLINES.

De sensibilité écologiste, Myriam CAU a apprécié la visite de la commune proposée par la liste « La confiance en action » et Dominique ISSELE afin d’appréhender des perspectives pour HOUPLINES.Myriam Cau à Houplines le 28 02 2014 (1)

Loin de toutes les polémiques stériles de la majorité, il nous a semblé important pour les Houplinoises et Houplinois de dégager des projets qui puissent s’inscrire dans des possibilités de financement par d’autres collectivités et d’avoir une approche globale de notre ville à partir de ses forces et de ses faiblesses.

Myriam CAU est aussi présidente de l’Établissement Public Foncier (EPF) qui gère la reconversion, la dépollution,..des friches

Myriam CAU est aussi présidente de l’Établissement Public Foncier (EPF) qui gère la reconversion, la dépollution,..des friches

Il se dégage des perspectives interessantes d’aménagement à partir de la présence de l’eau (les becques, la Lys, les prairies humides,…) conjuguées avec la reconversion de nos friches industrielles qui amènent à des possibilités pour développer notamment un éco-quartier.Myriam Cau à Houplines le 28 02 2014 (4)

L’accent a été porté également sur une volonté forte d’associer les riverains autour des projets, ce qui nous démarque indéniablement des pratiques de la majorité qui, a plusieurs reprises, a décidé seule des aménagements sans aucune concertation.

Il suffit de se rappeler du mécontentement des riverains de la friche VANDERSCHOOTEN ou de la friche VANDENDRIESSCHE lorsqu’ils ont découvert des projets aboutis sans information préalable, ce qui les a amené à devoir organiser des pétitions entendues ou non.

Si nous sommes élus le 23 mars 2014, nous ne voulons plus de ces méthodes et nous engageons à associer les riverains, les Houplinoises, les Houplinois aux projets qui les concernent.Myriam Cau à Houplines le 28 02 2014 (6)

La période des élections municipales est propice aux déclarations d’intention comme la création de comités de quartier ; Nous, nous jugeons les élus aux actes et, force est de constater qu’il n’y a eu aucune concertation ni pour le site VANDERSCHOOTEN, ni pour le site VANDENDRIESSCHE, …

La démocratie participative ne se décrète pas, elle se vit!

A la rencontre des habitants pour partager et discuter des projets d'avenir à Houplines

A la rencontre des habitants pour partager et discuter des projets d’avenir à Houplines

Sur ma liste, Edith CALLENS

28 fév
Edith CALLENS

Édith CALLENS

Née à Houplines en 1955, mère célibataire de trois enfants j’ai d’abord été ouvrière chez Coisnes et Lambert (tissage) où j’étais déléguée syndicale. Après une période de chômage je me suis reconvertie comme vendeuse.

 Mon métier m’a permis d’être en contact avec beaucoup de personnes. J’ai trouvé dans cette diversité un enrichissement personnel. C’est pourquoi je pense que le dialogue doit être ouvert à tous sans exclusion. Chacun doit pouvoir s’exprimer, participer à la vie de notre commune. Les décisions concernant notre ville doivent être concertées avec toute la population. Elles ne doivent pas être l’exclusivité de quelques-uns. Cela me semble être la condition nécessaire à une plus grande participation à la vie d’Houplines. Je connais le dynamisme des associations. Je souhaiterais  leur donner les moyens de se rencontrer encore plus souvent et non les isoler. Je suis pour une coopération de ces différentes associations et non sur leur mise en concurrence. Pourquoi pas au sein d’une maison des associations ?

Pour moi, le premier maillon de la démocratie reste la commune avec de réels pouvoirs de décision. Elle doit être limpide. Les conseillers municipaux sont aussi de « grands électeurs » qui élisent les sénateurs. Ces votes devraient être publics, tout comme les positions de la ville aux décisions de la Communauté Urbaine. Il faut redonner aux habitants les moyens d’agir en toute conscience sur leur environnement proche : la commune. Car je pense que la vérité ne craint pas les questions.

En tant que communiste au sein du front de gauche j’ai décidé avec Nathalie Vanmeris-Ramos de participer à la liste proposée par Thierry « La confiance en action »  afin de mieux faire entendre la voix des Houplinoises  et des Houplinois : « C’est dans les petites communes que réside la force des peuples libres » écrivait Alexis de Tocqueville il y a presque deux siècles .

Sur ma liste, Yannick VENDEVILLE

28 fév
Yannick VENDEVILLE

Yannick VENDEVILLE

J’ai 39 ans, père de trois enfants, cariste, syndicaliste. En tant qu’ancien entraîneur de foot, je pense que l’accès aux activités physiques et culturelles devrait être facilité. Je pense notamment aux familles nombreuses. Pour les jeunes l’accès aux centres aérés, colonies  et les activités le soir sont insuffisants. Mais la plus grande difficulté concerne le manque d’emplois décents, permettant une entrée sereine dans la vie adulte.

Mais loin d’opposer les générations je pense qu’une aide aux personnes âgées et leurs familles doit être envisagée. Je pense notamment à faciliter la mobilité des familles qui n’ont pas de moyens de transport pour visiter leurs anciens lors d’hospitalisation.

Enfin, concernant les logements à Houplines, plusieurs points sont récurrents : le premier est le manque de logements sociaux permettant de rendre accessible les locations aux jeunes, aux séniors et aux personnes aux revenus modestes. C’est là le meilleur moyen de lutter contre le prix excessif  des locations, les logements indignes et l’amende annuelle que paie la municipalité pour sa politique en matière de logement. Je pense qu’il faudrait favoriser la mobilité locative des personnes qui le souhaitent : certaines familles ne trouvent pas de logements assez grands et d’autres personnes qui souhaiteraient en trouver de plus petits éprouvent des difficultés à changer. Enfin, ce qui m’étonne c’est que l’on reproduise les mêmes erreurs sur les nouvelles constructions. Je pense au manque de stationnement qui provoque des tensions entre voisins et de grandes difficultés pour l’enlèvement des ordures ménagères. Tout doit être fait pour résoudre ces problèmes sur l’existant. Mais pourquoi reproduire les mêmes causes sur des lotissements nouveaux comme  le Mesnil St Exupéry ? Et pourquoi continuer sur les nouveaux projets comme les friches Vanderschooten ou la friche Vandendriessche en niant ce problème et en se conformant aux normes LMCU. Armentières, Erquinghem  tout comme Frelinghien nous montrent que d’autres solutions sont possibles.

C’est pour faire d’autres choix, pour améliorer la vie de chacun, que je m’engage en tant que communiste avec Nathalie Vanmeris-Ramos auprès de Thierry Fontaine, les verts et autres humanistes.

Houplines, l’équipe en action

14 fév

La confiance en action houplines 2014Je suis extrêmement fier de vous présenter l’équipe qui constitue le rassemblement pour notre ville d’HOUPLINES, en vue des municipales du 23 mars 2014. Notre liste « La confiance en action«  rassemble des personnes engagées ou non dans la vie politique. Toutes partagent les mêmes valeurs et l’envie de s’investir pour leur ville.

Cette liste rassemble :

  • des personnes investies dans les associations,
  • des personnes issues de tous les quartiers,
  • des personnes de toutes les générations,
  • des personnes dynamiques, engagées et compétentes,
  • des personnes attachées à leur ville par leur histoire de vie.

Réservez-leur un bon accueil pendant la campagne !

Avec toute mon amitié.

Thierry FONTAINE

Respect et dignité pour les municipales

12 fév

écharpe tricolore HouplinesLa fin ne justifie pas toujours les moyens… On n’a pas d’ennemis, simplement des adversaires qui deviendront peut-être demain des alliés.

J’invite tous les candidats, et leurs soutiens à une fonction élective, à ne pas galvauder la démocratie chèrement acquise par nos ainé(e)s, à ne pas se livrer à de basses manœuvres, à ne pas utiliser la rumeur et le mensonge, à ne pas diffamer ou lancer des invectives dans la facilité des réseaux sociaux,… au nom de l’ambition même si elle est collective.

La vérité ne craint pas les questions ! Alors, j’invite quiconque dans le doute sur les idées, sur le programme proposé, à me contacter et surtout ne pas donner de crédit aux intentions qui ne seraient pas écrites dans nos publications.

« La vérité et la justice sont souveraines car elles seules assurent la grandeur des nations » – Émile ZOLA.

L’action politique permet beaucoup de choses et notamment le débat contradictoire; elle n’autorise pas tout et nos institutions républicaines sont là pour nous le rappeler.

« La règle d’or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu’une partie de la vérité et sous des angles différents » – GANDHI.

Le 23 mars 2014 se dérouleront les élections municipales et c’est en pensant à toutes les victimes de la calomnie ; Roger SALENGRO, Pierre BEREGOVOY,…, Jean JAURES que j’ai invité l’ensemble de mes colistiers à veiller au respect mutuel, à ne pas écrire de propos désobligeants, d’avoir une attitude respectueuse des personnes, car un(e) élu(e) se doit d’être exemplaire.

La démocratie a instauré des lieux de débats publics et des institutions pour garantir l’égalité de tous. Exigeons que cette campagne des municipales à Houplines soit juste, dans la dignité, le respect de chacun et de la démocratie.

Sur ma liste, Lydie SAINT-DENIS

6 fév

LydieJ’habite Houplines depuis 59 ans. J’ai deux filles. J’ai fait toute ma carrière à l’IME d’Houplines, dès son ouverture en Septembre 1974, d’abord en tant qu’éducatrice scolaire, puis enseignante, jusqu’à la retraite le 31 décembre 2013. Je fais partie de l’ASAH (Association Sport Adapté Houplines), en tant que secrétaire. J’ai fait toute ma scolarité primaire dans cette ville.

J’ai toujours travaillé avec des jeunes en difficulté. Ces premières difficultés concernent l’emploi, le logement l’accès à la santé… Avec les départs de Vanderschooten, Hacot, Vandendriessche ce n’est pas le parc d’activités « Les moulins de la Lys » qui pourra compenser les emplois perdus et favoriser l’insertion professionnelle de ces jeunes. Je pense qu’il faut une réelle ambition de développement économique pour Houplines.

Certains me diront Utopiste. Seulement, la sécurité sociale et la retraite par répartition ont été mises en œuvre après guerre par le Conseil National de la Résistance alors que la population ne subsistait qu’avec des tickets de rationnement.

Alors, avec Stéphane Hessel et Raymond Aubrac, je veux m’indigner contre la situation qui nous est faite. Mais, comme communiste de longue date, je veux pouvoir agir aussi à mon niveau. J’aimerais pouvoir aider ces jeunes pour leur insertion sociale et professionnelle et contribuer à la redynamisation du tissu économique et des services de proximité d’Houplines.

C’est pourquoi j’ai décidé avec Nathalie Vanmeris de rejoindre la liste « La confiance en action » menée par Thierry Fontaine qui, je le sais, partage mes préoccupations.

Sur ma liste, Alain MALFAIT

5 fév

Alain MNé à Houplines en 1953 d’une fratrie de 9 enfants, j’ai appris très tôt ce qu’étaient le partage et la solidarité d’abord par nécessité, puis par choix. Entré dès l’âge de 17 ans dans la vie active, j’ai d’abord travaillé dans des entreprises locales. A l’époque les emplois étaient à proximité. La mobilité n’a pas amélioré les conditions de vie : les transports et les horaires décalés isolent les gens. Puis j’ai continué mon parcours professionnel  auprès de personnes handicapées. J’ai d’abord été syndicaliste, naturellement. Puis j’ai choisi de devenir communiste et je le reste encore plus aujourd’hui qu’hier.

J’ai connu une ville où il y avait du travail, une ville vivante mais surtout une ville où personne n’était laissé de côté. A cette époque, l’entraide était naturelle alors que l’exclusion est de mise de nos jours. Je fais mienne cette citation de l’évêque Brésilien Helder Camara « Quand je donne à manger aux pauvres, on me dit saint ; quand je demande pourquoi les pauvres ont faim, on me dit communiste. »

Dans ces temps difficiles, je ne veux laisser personne sur le bord de la route. Mais en même temps tout doit être fait pour changer les causes de cette crise. Il ne faudrait pas que les « restos du cœur » deviennent la seule entreprise prospère en France.

C’est pourquoi j’ai décidé, avec Nathalie VANMERIS-RAMOS, de m’associer à la liste « La confiance en action » menée par Thierry Fontaine afin d’apporter, au moins localement, ma pierre à l’édifice et contribuer, en toute humilité, aux changements auxquels aspirent bon nombre d’Houplinoises et d’Houplinois.

Sur ma liste, Anne Marie DEMEULENAERE

4 fév
Anne Marie Demeulenaere

Anne Marie Demeulenaere

Ainée d’une fratrie de sept et mère de quatre enfants, je pense savoir ce que veut dire prendre des responsabilités. Entrée à 14 ans dans la vie active en filature, j’ai poursuivi  mon parcours professionnel dans le secrétariat. D’abord dans le commerce puis à l’Institut Pasteur. J’ai compris très tôt que, pour défendre ses droits et obtenir de nouveaux acquis sociaux, l’union faisait la force. Je suis donc devenue très rapidement déléguée syndicale.

Actuellement retraitée, force est de constater que les conditions de vie des séniors continuent de se dégrader et que l’inquiétude demeure quant à l’avenir de nos enfants et de nos petits enfants.

Communiste de longue date, je le reste. Je refuse le recul de nos acquis sociaux et je souhaite une autre politique pour notre pays.

Mais je sais faire la part des choses entre la politique gouvernementale et un engagement municipal.

C’est pourquoi, j’ai décidé de me représenter avec Nathalie et de participer à la liste “ la confiance en action” menée par Thierry Fontaine dans l’intérêt de notre population Houplinoise.

Lors du mandat qui s’achève, nous avons toujours travaillé en confiance et dans le respect de nos différences au sein de l’opposition municipale

Je pense qu’ensemble, sur Houplines, nous pouvons mener une vraie politique de gauche.

Et comme le disait Nelson Mandela pour qui j’ai une pensée particulière : “Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès.”

Vidéo

Mon équipe de campagne

3 fév

Présentation de la liste « La Confiance en action » conduite par Thierry FONTAINE pour les municipales du 23 mars 2014 à HOUPLINES.

Sur ma liste, Nathalie VANMERIS-RAMOS

3 fév
Nathalie Vanmeris-Ramos

Nathalie Vanmeris-Ramos

Les communistes Houplinois m’ont nommée leur porte-parole pour ces élections municipales 2014. 

Mère de quatre enfants, commerçante et membre d’une association à Houplines, mon engagement n’est pas le fruit du hasard. Mes grands parents, Jules et Yvonne  Capelle tenaient le  café rue du Résolu, Siège du Parti Communiste. Mes parents, Jeannine Capelle et Sibert Vanmeris, militants communistes et syndicalistes, tout comme mon mari, conseiller municipal d’opposition ont toujours mis au centre de leurs préoccupations l’humain avant toute autre considérations. Mes grands-parents ainsi que mes oncles et tantes, Jeannot Behague et Edith Capelle ont rapproché des personnes de différents horizons au sein du Comité Salengro en créant du lien entre elles. Ce sont ces valeurs d’écoute, de mieux vivre ensemble et de progrès social pour tous qui m’animent. Ces valeurs se sont traduites par ma candidature aux élections cantonales de 2011.

Nous partageons le constat d’une situation qui se dégrade pour tous. Nous comprenons le mécontentement des gens contre les politiques d’austérité  européennes et nationales. Nous  sommes sensibles au désarroi de beaucoup d’Houplinois dont les conditions de vie ne cessent de se détériorer. A l’écoute de l’exaspération qui gronde contre la politique nationale, nos choix ont été mûrement réfléchis afin de nous concentrer sur le programme municipal.

Mais loin d’être fatalistes, nous voulons nous battre pour inverser cette spirale négative. Et cela commence dans notre environnement proche: Houplines. Notre méthode sera la coopération et la solidarité.

C’est pourquoi les communistes Houplinois ont constitué un Front de Gauche ouvert à tous les progressistes. Nous pensons que la coopération avec Le PS, les Verts et autres personnes impliquées dans la vie houplinoise est nécessaire pour mener localement une véritable politique de gauche.

Membres de l’opposition, avec le PS nous avons affirmé notre attachement aux services publics, de l’eau ou de la gestion de la piscine. Non par idéologie mais pour que tous puissent bénéficier d’installations de qualité et que personne ne soit privé de besoins fondamentaux comme l’accès à l’eau ou à l’énergie. Ceci est vrai aussi dans d’autres domaines comme l’enfance, l’accès au logement  et à la culture ou bien encore pour la solidarité, l’urbanisme ou le développement économique… Nos critiques dans l’opposition ont été positives et nous avons montré que nous étions force de propositions. Autour d’un programme pour tous  les Houplinois, nous avons choisi de nous unir pour être plus forts et mettre en œuvre nos projets.

Mandela a construit le pays arc-en –ciel avec toutes les couleurs de l’Afrique du Sud. Houplines pourrait, si c’est votre souhait,  se conjuguer autour des couleurs rose vert et rouge avec la  volonté déterminée de placer avant toute autre préoccupation l’Humain d’abord.

C’est pourquoi nous avons décidé de rejoindre la liste  « La confiance en action » menée par Thierry Fontaine.

Faites-vous entendre le 23 Mars, nous serons à votre écoute pour l’avenir de notre commune!

Bien à vous

Nathalie VANMERIS-RAMOS

Soirée de campagne à Houplines

3 fév

HOUPLINES : Thierry Fontaine présente sa liste et veut prendre sa revanche des 18 voix manquantes

La Voix du Nord – 03/02/2014 PAR DELPHINE TONNERRE

La liste de Thierry Fontaine a pour nom «La confiance en action»
.
Vendredi soir, c’est devant une salle des fêtes comble que Thierry Fontaine a présenté sa liste en vue des municipales de mars. Une équipe gonflée à bloc qui compte bien prendre sa revanche de 2008: cette année-là, il n’avait manqué que 18 voix à la liste de gauche pour conquérir la mairie.
.
Il y avait du monde. Même le maire en personne, Jean-François Legrand, ce qui n’est pas si courant quand l’opposition présente sa liste. Lors de ses vœux, car c’était aussi le dernier jour pour les souhaiter, Thierry Fontaine a eu une pensée particulière pour les salariés de Hacot: «J’avoue avoir été touché par la photo la semaine dernière de La Voix du Nordoù l’on voyait les salariés se tenir la main devant le mur de l’usine récemment abattu à l’Octroi».
.
Voilà pour l’hommage. Place à la campagne. Le duel s’annonce serré entre les deux hommes. Le sera-t-il autant qu’en 2008, face à Jacques Deruyter, prédécesseur de Jean-François Legrand (maire depuis fin 2012, et candidat à sa succession) ? Thierry Fontaine veut y croire. À 48 ans, ce directeur d’établissements sanitaires et sociaux a soif de revanche. Quarante-huit ans, c’est aussi la moyenne d’âge de sa liste, rigoureusement paritaire (c’est la loi), et qu’il décrit à l’image d’Houplines: «Des commerçants, des ouvriers, des enseignants, des jeunes, des moins jeunes…» La benjamine a 19ans (Anémone Régnier), la doyenne, 65ans (Françoise Valenton).
.
La liste regroupe toutes les composantes de la gauche: PS, PCF, Front de gauche, Europe Écologie – Les Verts. «À Houplines, c’est tous ensemble. C’est exceptionnel au niveau national et départemental et ça vaut d’être souligné. Vous connaissez mes convictions : je suis un homme de gauche. Et tout en étant un homme d’engagement, je suis un homme libre», martèle le chef de file (qui a dû baisser le ton, toutefois, car quand les décibels sont trop forts, le son se coupe automatiquement dans la salle des fêtes). Un tiers des membres de la liste ne sont pas cartés.
.
Autre donnée, on y trouve huit présidents ou vice-présidents d’associations houplinoises ou des environs. D’anciens colistiers de 2008, mais aussi pas mal de nouvelles têtes. Thierry Fontaine a insisté sur le mélange de compétences et d’énergies qu’il a voulu rassembler. Plusieurs d’entre eux sont déjà élus dans l’opposition actuelle.
.
Six années de préparation
Le diaporama qui a précédé son discours retraçait six années de travail de terrain… dans l’opposition. Six années actives avec une accélération ces derniers mois pour la préparation des municipales de mars 2014. «On a eu à la fois des réunions, des débats sur des questions de fond comme la réforme des collectivités territoriales ou les rythmes scolaires, mais aussi des temps de convivialité car nous aimons beaucoup travailler et faire la fête. En ces temps de crise, il est bon de se retrouver et de partager ces moments.»
.
La soirée de vendredi est sans doute pour lui en bonne place au rayon des bons moments: une standing ovation pour marquer, si pas le lancement (Thierry Fontaine avait annoncé sa candidature dès octobre 2013), au moins l’accélération de la campagne. «Houplines s’est endormie, nous vous proposons de la réveiller», a-t-il déclaré.

Le discours du coeur pour Houplines

1 fév

DISCOURS DES VŒUX 2014 de Thierry FONTAINE – vendredi 31 janvier 2014

Je suis très heureux de vous accueillir aujourd’hui dans notre salle des fêtes à HOUPLINES et de vous présenter à toutes et tous mes vœux les plus chaleureux de santé, de bonheur et de réussite pour vos projets.

J’ai une pensée toute particulière pour celles et ceux d’entre vous qui sont dans la peine ou dans la difficulté, qui sont confrontés, personnellement ou dans leur famille, à la maladie, au chômage, qui doivent affronter l’incertitude et parfois l’angoisse du lendemain. Les vœux sont l’occasion de dessiner les espoirs, les résolutions pour l’année nouvelle.

Je fais le vœu pour 2014 que l’investissement, le pouvoir d’achat des salariés et des retraités, ainsi que l’emploi soient favorisés par rapport à la rente et les profits financiers. La priorité c’est l’emploi pour 2014 !

Chaque demandeur d’emploi qui retrouve un travail, c’est une famille qui respire, c’est de l’espoir qui revient, c’est du pouvoir d’achat regagné. J’ai une pensée toute particulière pour les salariés de notre entreprise HACOT.

A Houplines, Thierry Fontaine a présenté sa liste pour les municipales au cours de la soirée des vœux

A Houplines, Thierry Fontaine a présenté sa liste pour les municipales au cours de la soirée des vœux

Cette entreprise Houplinoise est tout un symbole pour notre ville. Elle est la dernière usine textile en activité. Combien d’Houplinoises et d’Houplinois y ont travaillé tout une partie de leur carrière professionnelle, certains dont je suis, y ont œuvré pendant la saison d’été en intérim. Certes les entreprises de la ZAC amènent de l’emploi sans toujours en créer mais n’oublions pas notre entreprise historique du textile HACOT.

J’avoue avoir été touché par la photo la semaine dernière de la Voix du Nord où l’on voyait les salariés se tenir la main devant le mur de l’usine récemment abattu à l’octroi.

Quelques mots en début de soirée pour rappeler les nombreux débats publics organisés avec son équipe à Houplines sur le logement, les friches, les rythmes scolaires, l'environnement, la sécurité, ...

Quelques mots en début de soirée pour rappeler les nombreux débats publics organisés avec son équipe à Houplines sur le logement, les friches, les rythmes scolaires, l’environnement, la sécurité, …

C’était tout un symbole de voir cette solidarité entre les salariés de chez HACOT, cette chaîne d’union, pour montrer que contrairement au mur, eux n’étaient pas abattus, qu’ils gardaient leur force et leur dignité face à l’adversité de cette mondialisation, de cette concurrence effrénée qui amènent beaucoup de dégâts humains. Fasse qu’en 2014, une société puisse reprendre l’entreprise et le maximum de ses salariés.

Si nous avons besoin d’une relance de notre économie, de la croissance, d’un dynamisme retrouvé de nos entreprises, je fais aussi le vœu pour 2014, d’un service public fort car les services publics, c’est le capital de ceux qui n’ont rien.

Comment peut-on critiquer notre modèle social issu du Conseil National de la Résistance ? Veillons à préserver notre système de solidarité envié par de nombreux pays. Car le service public ce sont nos écoles, nos routes, nos hôpitaux, nos maisons de retraite, nos équipements sportifs, culturels, nos crèches, nos agents de police.

Sommes-nous prêts à remettre en question ce qui crée le bien vivre ensemble, la solidarité, l’égalité, la fraternité. Ce qui compte dans la vie, c’est l’humain !

Ne cédons pas aux dérives de monter une population contre une autre, une catégorie sociale contre une autre, une génération contre une autre. Soyons fiers de nos valeurs républicaines. Soyons lucides et bienveillants les uns envers les autres.

La soirée des vœux a été l'occasion de présenter les 29 membres de la liste "La confiance en action"

La soirée des vœux a été l’occasion de présenter les 29 membres de la liste « La confiance en action »

Les collectivités locales et les villes en particulier incarnent ces services publics de proximité. Les élus locaux sont les 1er interlocuteurs de la vie en société et le choix d’une équipe pour gérer une ville est empreint d’une conception du bien vivre ensemble, d’une vision pour l’avenir, d’une capacité à mobiliser tant ses habitants que les décideurs institutionnels.

A Houplines, 2014 sera une année de renouvellement du Conseil Municipal. Vous connaissez mes convictions ancrées à gauche. Je pense que l’engagement dans des responsabilités publiques est inscrit dans des valeurs, une conception de la société, une trajectoire personnelle et que la vertu d’un candidat est d’exprimer son appartenance en toute transparence et dans le respect de chacun.

Salle comble à la salle des fêtes d'Houplines, vendredi soir, avec plus de 500 personnes. La population houplinoise s'est mobilisée autour de cet évènement.

Salle comble à la salle des fêtes d’Houplines, vendredi soir, avec plus de 500 personnes. La population houplinoise s’est mobilisée autour de cet évènement.

Je conduis cette liste pour les municipales à Houplines avec beaucoup de bonheur car cette liste rassemble l’ensemble des partis de gauche (EELV, Front de gauche, le Parti Communiste, le PS) ce qui est exceptionnel au niveau national, départemental et vaut d’être souligné.

A Houplines, c’est « tous ensemble » !

Mais ce rassemblement va au-delà. Plus d’1/3 des personnes de notre liste ne sont pas membre d’un parti politique.

Cette liste rassemble de nombreux responsables associatifs, 8 Présidents ou Vice-présidents d’association Houplinoises ! Des personnes qui donnent de leurs temps sans compter depuis de nombreuses années aux autres. J’en profite pour remercier l’ensemble des bénévoles de nos associations qui continuent à apporter beaucoup de bonheur et de satisfaction pour leurs manifestions culturelles, sportives, conviviales, en faveur de nos aînés, de notre jeunesse. Elles représentent la vitalité, le tissage des liens entre toutes les générations. Houplines perdrait son âme sans toutes ces personnes qui créent l’animation et la vie de notre ville.

Un discours du cœur, empreint d'émotion, de conviction et de vérité.

Un discours du cœur, empreint d’émotion, de conviction et de vérité.

Comme vous le voyez, cette liste rassemble des personnes engagées ou non dans la vie politique. Toutes partagent les mêmes valeurs et l’envie de s’investir pour leur ville.

  • Cette liste rassemble toutes les générations.  Les jeunes ont toute leur place, tout comme les aînés, les étudiants, les actifs comme les retraités.
  • Cette liste rassemble toutes les catégories sociales, professionnelles, culturelles.
  • Cette liste rassemble des personnes de tous les quartiers de notre ville.
  • Elle rassemble des personnes qui travaillent dans le secteur privé, d’autres dans le public, des commerçants, des ouvriers, des enseignants…

Elle est représentative des habitants de notre ville.

Lorsque j’ai annoncé ma candidature en Octobre 2013 pour conduire une liste, j’appelais à un large rassemblement autour des valeurs de justice, de progrès, autour d’un projet pour Houplines, pour les Houplinoises et les Houplinois.

Nous y voilà !

A la fin du discours, la salle s'est levée pour applaudir l'orateur ! Et une équipe accueillie avec beaucoup de ferveur

A la fin du discours, la salle s’est levée pour applaudir l’orateur ! Et une équipe accueillie avec beaucoup de ferveur

Et je suis heureux aujourd’hui de vous présenter l’équipe qui constitue le rassemblement pour notre ville.

Finalement tout est simple et complexe.

Des valeurs partagées, un projet travaillé ensemble, une confiance à mettre en action, des engagements, un programme vous le verrez dans les prochaines semaines : précis, mesuré et raisonnable financièrement afin de ne pas alourdir les impôts car il faut le dire, nous avons atteint un seuil de saturation.

C’est une équipe qui rassemble, des élus d’expérience, des compétences de gestion, du dynamisme et de la proximité avec les Houplinois et un très fort renouvellement aussi. Nous sommes prêts pour faire franchir à Houplines une nouvelle étape décisive de son histoire. Houplines s’est endormie et nous vous proposons de la réveiller, de lui apporter le dynamisme qui lui fait défaut.

Pour ma part, je souhaite me consacrer pleinement à ma ville et aux Houplinois.

Ceux qui me connaissent bien, savent que je suis une personne fidèle à mes valeurs, à mes convictions sans compromissions c’est pourquoi je reste vigilant et intransigeant sur les engagements pris et n’hésite pas à m’exprimer publiquement car l’exigence et le respect de la parole donnée doivent être une priorité pour les personnes qui s’engagent dans la vie publique. Je suis adepte « du parler vrai » et même si je suis un homme d’engagement, je reste un homme libre. C’est un grand plaisir de conduire cette liste où règne la bonne entente, la convivialité, une équipe engagée et disponible.

Le ciment de cette équipe, c’est l’amour de notre ville et notre volonté de la faire progresser avec vous.

  • Notre projet, c’est de faire d’Houplines une ville bienveillante pour chacun de ses habitants et qui les rassure pour l’avenir.
  • Notre engagement, c’est de prendre soin d’Houplines qui n’appartient qu’à ses habitants et à son histoire si riche.
  • Notre ambition, c’est d’améliorer votre vie de tous les jours, votre quotidien.
  • Notre passion, c’est de servir notre ville et ses habitants et non se servir, afin de construire avec vous son avenir.

Pas de démagogie, ni reniements, mais du courage, de la volonté, l’envie de travailler pour Houplines.

Il est vrai que pour des élections municipales, les enjeux qui guident les choix pour une commune comme la nôtre, c’est la confiance envers les élus, l’engagement de chacun, l’histoire partagée, l’ancrage local, l’intérêt pour notre ville.

Être élu, c’est se mettre à l’écoute des habitants, être impartial, faire passer les intérêts publics, collectifs avant les intérêts privés, particuliers. C’est défendre sa ville dans les intercommunalités dont Lille Métropole Communauté Urbaine, auprès du Conseil général, du Conseil régional, de l’État.

Être élu, c’est une passion ; l’échelon communal, c’est celui de la proximité. Être élu, c’est être exemplaire.

De nombreux messages de soutien et de sympathie. La dynamique est de notre côté !

De nombreux messages de soutien et de sympathie. La dynamique est de notre côté !

Houplines sera forte et solidaire si elle bâtit plus de logements, si elle réduit la pauvreté de certains de nos quartiers, si elle accueille mieux les personnes en situation de handicap ou de dépendance en améliorant l’accessibilité, la circulation en ville, le stationnement, si elle œuvre pour le bien vivre ensemble entre toutes les générations, si elle soigne et reconvertit ses friches industrielles, si elle met en exergue une plus grande justice dans la répartition des moyens entre tous les quartiers, entre toutes les associations.

Plus que jamais, il faut aimer notre ville et ses habitants. Etre lucide sur sa situation d’aujourd’hui et sur les besoins, n’a jamais empêché d’être fier de notre ville qui nous a vu naître pour beaucoup d’entre nous.

Houplines ce n’est pas seulement une grande histoire du monde ouvrier, du textile c’est aussi une promesse, c’est un avenir, c’est une chance.

Et c’est fort de cette conviction avec les personnes qui m’entourent que nous réfléchissons avec vous, pour vous à des perspectives pour le développement économique, le commerce, l’artisanat, pour notre qualité de vie, pour la préservation de nos terres agricoles, de notre environnement autour de notre rivière la Lys, berceau de notre ville, et bien d’autres projets avec une fiscalité maîtrisée, une gestion raisonnée de l’endettement.

Permettez-moi, de vous dire qu’en 2014 plus que jamais, c’est  « La confiance en action » que j’assure ma conviction qu’une autre société est possible, plus juste, plus humaine, plus chaleureuse, plus fraternelle et que je continuerai à y travailler avec enthousiasme et persévérance.

C’est toujours un acte de volonté collective que d’engager l’avenir et c’est tous ensemble que nous réussirons à mieux répondre aux attentes des Houplinoises et Houplinois.

Nelson MANDELA disait : « L’action sans vision, ce n’est que passer le temps, la vision sans l’action c’est simplement rêvasser. Mais la vision avec l’action peuvent changer le Monde ».

Alors pour Houplines, je vous propose d’avoir une vision, une perspective pour notre ville et de la traduire comme l’intitule le nom de notre liste : « La confiance en action »

Encore meilleurs vœux pour 2014.

Après le discours, grand moment de convivialité autour du magnifique buffet entièrement préparé par l'équipe de campagne.

Après le discours, grand moment de convivialité autour du magnifique buffet entièrement préparé par l’équipe de campagne.

Vive HOUPLINES.

Sur ma liste, Dominique ISSELE

27 jan
Dominique ISSELE

Dominique ISSELE

Dominique ISSELE habite à Houplines depuis une quinzaine d’années. Il est père de trois enfants scolarisés à l’école du Bourg. Il a été trésorier national, puis directeur financier du parti Europe Ecologie Les Verts (EELV). Dominique a été candidat plusieurs fois dans des scrutins locaux à Houplines.

Dominique, peux-tu nous dire pourquoi tu t’engages sur la liste « La confiance en action », dans cette élection municipale du 23 mars 2014 à Houplines ?

Déjà présent aux côtés de Thierry FONTAINE en 2008, je poursuis aujourd’hui mon engagement. J’ai pu apprécier sa ténacité, sa compétence, son engagement tout au long de ce mandat et ce, dans des conditions qui n’ont pas toujours été faciles. Alors que bien d’autres auraient abandonné en cours de mandat, il a su être une force de proposition face à une majorité municipale en manque d‘inspiration. Il a su pointer les défaillances, comme l’abandon de la salle de sports avec la perte de 100 000 euros, payés par les Houplinoises et les Houplinois. De mon point de vue et de l’avis de nombreuses personnes, l’équipe qui accompagnera Thierry FONTAINE est en parfaite harmonie. Cette liste intergénérationnelle est composée de femmes et d’hommes engagés à Houplines, représentant chaque quartier de la ville et dont les compétences professionnelles, tant dans le secteur privé que public, seront autant d’atouts pour la défense des intérêts communs. Cette équipe s’inscrit dans un projet global pour Houplines. Je sais que les valeurs de l’écologie pourront trouver toute leur place, parce qu’elles sont partagées par toutes les personnes engagées dans cette liste.

Parce que l’on peut faire confiance à une équipe dynamique, je vous donne rendez-vous le dimanche 23 mars 2014.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 55 autres abonnés